•  

     

     

    .

     

     

     

     

     

     

    Solitaire

     

    Tu restes seul au pays des rêves,

    Ton bateau et ta moto te suffisent

    À voyager où jamais ne s’achève

    Les désirs de ton âme insoumise.

     

    Le soleil et la mer au gré des flots

    T’emportent sur des pages d’oubli

    Ou flirte le temps avec le vent des nuits

    Perdu sous un linceul de lune qui se fait angelot.

     

    Tu écris des chants de rêves d’eau

    Quand tu endors la force des marées.

    L’amour dans tes yeux, fuit les randonnées

    Que tu chevauches sur le désert des flots

     

    Solitaire et vagabond, tu veux oublier

    Combien le monde moqueur est sans amour

    Combien d’heures perdues dans l’immensité

    Se noient dans la triste abondance des jours.

     

    Tu veux te retirer de ce monde fou,

    Oublier toutes les rimes pianotées d’amour

    Que je t’envoie, te dédie et que je t’avoue.

    Pourquoi donc fermes-tu la toile des jours

     

    Oh pourquoi mon Dieu, m’ignore-t-il ?

    Pourquoi je reste toujours seule à l’attendre ?

    Sur des quais de gare ou sur la blancheur des îles.

    Sans me voir, je crie vers lui pour qu’il m’entende.  

    ©Janedeau

     

     

     


    4 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

    Tu  es parti sans un mot

    Tu  ne voulais pas de moi.

    Et je n'ai même pas su le pourquoi

     

    N'as-tu  aucun remord de me savoir aussi mal ?

    Parce que vraiment je ne m'en remets pas

     

     

    Inconsolable


    5 commentaires
  •  

     

     

    Je suis en deuil

     

    Faire le deuil

    Je suis dans une étape de deuil

    Et ma souffrance est pénible

    Il est partie sans rien me dire

    sans me dire ce qu'il me reprochait

    comme si je n'étais rien

    que je n'avais aucune existence, aucun sentiment

     

    Il n'a pas été capable de se conduire comme un homme

    Il s'est caché derrière la vérité

    que peut-il bien penser... que je vais bien ???

    Et que j'ai pas besoin de savoir, que cela ne me regarde pas ?

    Mais c'est moi la victime

     

    Chaque jour ma peine reprend son cours

    et je n'ai plus envie de vivre

    ma douleur est trop profonde.

     

    Comment oublier, l'oublier, comment ne pas m'imaginer des choses

    comment vivre, revivre et retrouver un semblant de bonheur....

     

    Mes larmes ne coulent pas, elles se sont taries

    au fleuve de mon existence et cette peine demeure au fond de moi

    me reste coller, étamper, imprimer au coeur

     

     

    C'est une douleur inimaginable

    Où sera donc ma délivrance..... Quand viendra-t-elle ?...

     

     


    5 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

    Quand reviendra le paradis sur terre


    8 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je voudrais pouvoir m'envoler comme l'oiseau

    Me laisser porter par les vents de l'errance

     

    J'aurais juste voulu une petite part de bonheur avant de mourir

    Mais les aiguilles de l'horloge tournent et on vieillit.

    Je n'ai jamais vraiment vécu sauf que peine, misère et douleur

    Je ne veux plus vivre de faux espoirs qui tuent l'âme

    Il va falloir que je parte avant le temps


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires